Derniers Posts

BUDAPEST : Réussir sa stratégie low-cost. Simplicité, différenciation, complémentarité.

Low cost : les agences réalisent déjà plus de 10% des resa d'Easyjet.


La Convention de Challenges Tourisme s'est achevée le week end dernier à Budapest. Au programme de ceux 2 journées de travail, deux mots qui chamboulent la donne économique actuelle : low cost. Wikipédia le définit comme le "modèle d'entreprise caractérisé par une proposition de prix attractifs aux clients contre une offre de produits manufacturés et de services réduite à l'essentiel."

Telle une déferlante, la nouvelle donne low cost impacte tous les secteurs.


Le tourisme est l'un des premiers concernés avec l'arrivée des transporteurs aériens qui en quelques années à peine ont bousculé l'ordre établi.


Avec 80 millions de passagers environ transportés en 2012 et une capitalisation supérieure à celle d'Air France, Ryanair est l'une des figures emblématiques de la nouvelle vague.


Easyjet, malgré un business modèle différenciant, lui emboîte le pas. Jusqu'où iront ces nouveaux entrants et représentent-ils une menace ou une opportunité pour les professionnels du tourisme ?


Pour disposer d'éléments de réponse il est indispensable de connaitre les principes qui régissent ce nouveau phénomène économique.


Décrié à ses débuts, le low cost est désormais plébiscité par des consommateurs qui, de plus en plus souvent, réclament des produits plus simples, plus fondamentaux, en échange de prix bas.

Est-ce que la « low cost attitude » peut s’appliquer à tous les produits ? Le tout Internet reste-t-il une spécificité des compagnies low cost ?


Quel est le point de vue de François BACCHETA, Directeur Général de la Cie Easyjet ?


On naît low cost on ne le devient pas... C'est bien connu !


Ce n'est pas François Bachetta, patron de Easyjet France, qui nous contredira. "En France on aime pas l'économie de marché et la concurrence" déclare l'invité d'honneur de Lucien Salemi, en guise de préambule.


En corollaire il rappelle l'époque ou Easyjet, avec à peine 5% du marche français était la 2ème compagnie française derrière Air france.


Aujourd'hui avec 170 routes, la compagnie orange se dit "La seule alternative à Air France."


La clé de cette réussite tient en quelques principes : la simplicité poussée dans ses retranchements et la technologie : pas de correspondances car ça génère des temps d'attente, pas de fret, minimiser les frais d'escales et de structure, disposer d'une flotte aussi peu variée que possible, ne pas faire de long courrier et densifier appareils et rotations pour gagner du temps et transporter un maximum de pax.


La technologie est l'ami numéro 1 du low coster. Grâce à elle, la désintermédiation bat son plein et permet de gagner des points de commission précieux.


Internet est l'outil (presque) unique de distribution privilégié des vraies low cost Mais ce principe souffre tout de même quelques exceptions.


Chassées par la porte de la cour des compagnies à bas coût, les agences de voyages y sont revenues par la fenêtre et plus particulièrement les OTA (on line travel agences).

C'est sur ces questions qu'ont débattu en juillet 2013 les 25 participants à Budapest.

Invité d'honneur : Pascal Perri

Pascal Perri est économiste, spécialiste des questions de concurrence. Ses travaux sur les modèles low cost et sur les promesses de l’économie de la simplicité sont désormais une référence. Il est l’auteur du premier ouvrage économique consacré au modèle low cost en France (Toujours moins cher, Ed de l’Atelier, 2005) et de nombreux travaux académiques dont l’étude EUROSTAF Les Echos « Réussir sa stratégie low cost ». Depuis 2007, il anime un cycle de formation aux Echos formation sur le même sujet. Il est expert APM.


Pascal Perri conseille des groupes industriels, des entreprises de la distribution, des groupes hôteliers, de grandes sociétés de services et des PME, dans le cadre des activités du cabinet PNC, spécialisé dans les stratégies low cost, qu’il a fondé en 2006. En 2005, il avait été chargé par le ministre du tourisme d’un rapport sur l’impact des compagnies aériennes à bas prix dans les territoires touristiques français. En 2009, Il avait été nommé rapporteur de la commission « vie chère » des Etats-généraux de l’Outre-mer sous la responsabilité du Premier ministre.


Pascal Perri, économiste, nous fournit des pistes de réflexion pour appréhender un concept très à la mode : le low cost. "Le low cost, c'est d'abord la simplicité", explique-t-il.


Simplicité, différenciation, mais aussi complémentarité sont des éléments clés pour comprendre le low cost, selon Pascal Perri. Comment le low cost peut-il se traduire auprès des acteurs du tourisme? Interview.


Participants :

BAIN-THOUVEREZ Rémi I TOURISME Rédacteur en chef

CANTON Pierre-Yves CRUISE 'NFLY Directeur

CHRETIEN Valérie

CID Georges CID VOYAGES Directeur

DA LUZ Jean TOURMAG.COM Directeur de la Rédaction

DA LUZ Christiane TOURMAG.COM Journaliste

DELFORGE Sylvie ATMOSPHAIR Gérante

LAHNAIT Malika ML LAW FIRM Avocate d'affaires

LAURENT Matthieu GALILEO France Directeur commercial

MICHELIS Christian MCO Propriétaire exploitant

MOLLE Bernard SABRE TRAVEL Directeur commercial

MUNIN Didier BOILORIS Propriétaire gérant

NICOLAS Jérôme PRESENCE ASSISTANCE Directeur Grands Comptes

NIDIAU Fabrice FAIRE SAVOIR PROD Directeur Général

PERRI Pascal PNC ECONOMIES Economiste

RUDAS Georges AMADEUS France Président Directeur Général

SALEMI Lucien CRM TOURISME Président

SOUBIELLE Hana ALEST VOYAGES Directrice Générale

SOUBIELLE Richard ALEST VOYAGES Président

TERNISIEN Catherine VALTOUR SELECTOUR Directrice Associée

ZANNI Paola MAGELLAN CARREFOU Directrice Gérante

> Voir article de presse complet

© 2016 created with crmtourisme.com

  • Black Facebook Icon

Contact@Lstourisme.com | Tel: 0 825 826 023